Transmettez votre cabinet

Que vous décidiez de cesser votre activité parce que vous prenez votre retraite, ou parce que vous changez de statut et de régime juridique (ex : devenir salarié ou fonctionnaire), la transmission de votre cabinet doit se préparer à l’avance.

Transmettez votre cabinet

Quelques démarches à réaliser

  • Identifier les éléments pouvant être cédés ou transférés (clientèle, matériel, contrats etc.).
  • Evaluer le montant des éléments cédés.
  • Informer le bailleur et le cas échéant, demander son accord (nouveau bail ou transmission de bail).
  • Informer les salariés, les confrères, les fournisseurs, les caisses de retraite et sécurité sociale et autres correspondants (clientèle).
  • Rédiger une promesse de cession ou un acte de cession.
  • Enregistrer l’acte auprès du Service des Impôts et des Entreprises. Pour les professions organisées en Ordres professionnels, il conviendra de se conformer aux exigences des Ordres en matière de déclaration et d’autorisation.

A ces démarches peuvent s’ajouter la cession de parts dans une société, voire organiser sa dissolution.

Par ailleurs, vous devez tenir compte des cotisations obligatoires qui vous resteront à payer après votre cessation d’activité. Informez vos différents interlocuteurs (Experts Comptables, AGA, …)


  • La passation de votre clientèle entre le futur professionnel et vous doit se faire progressivement :

Par exemple, pendant 6 mois, votre futur successeur peut jouer le rôle de remplaçant pour se familiariser avec vos patients, et si possibilité, vous pouvez peu à peu diminuer votre activité et votre temps de présence au cabinet au profit de votre repreneur.

  • Annoncer officiellement l'installation de votre successeur : 

Le code de déontologie vous autorise à faire paraitre deux annonces dans la presse locale. L’impact sera d'autant plus fort si c'est le praticien cédant qui annonce l'installation de son successeur et cela facilitera son intégration dans la vie locale.

  • Tenez compte du fait que la valeur des clientèles n’est que faiblement valorisée :

Durant votre vie active, privilégiez les systèmes de capitalisation (contrat Madelin) pour le financement de votre retraite.

A ces démarches peuvent s’ajouter la cession de parts dans une société, voire organiser sa dissolution.

Par ailleurs, vous devez tenir compte des cotisations obligatoires qui vous resteront à payer après votre cessation d’activité. Informez vos différents interlocuteurs (Experts Comptables, AGA, …)